Accessibilité Extranet Téléchargement Rechercher un article

Réhabilitation des décharges sauvages, création d’une ISDI : un défi de taille pour le territoire.

 

La gestion des déchets (ordures ménagères, encombrants, ferrailles, déchets verts…) constitue dès les années 1970 une véritable préoccupation au niveau national, et ce pour le bien de tous. Ainsi, les premières déchetteries font leur apparition et le tri sélectif est instauré en 1992.

Les trois anciennes intercommunalités qui composent la CCNEB, portaient chacune dans leur programme d’actions une véritable volonté de préservation en matière d’environnement. Elles ont ainsi chacune entrepris avant la fusion plusieurs démarches en ce sens, avec entre autres la réflexion et la mise en place de programmes de résorption de zones polluées sur leur territoire respectif.

En effet, avant l’ouverture des déchetteries dans les années 90 et l’organisation du ramassage des ordures ménagères, le dépôt des déchets se faisait directement dans le milieu naturel environnant. Depuis la mise en place des services de collecte des déchets, la constitution de ce type de zones polluées a fortement diminué. Cependant, ces amoncellements de l’époque n’ont pas disparu avec les années et sont à l’origine d’une très forte dégradation du milieu naturel, entraînant la pollution des sols, des eaux, la disparition de la faune et de la flore associées au milieu et  mettant en péril la salubrité publique.

La mise en œuvre de campagnes de résorption a permis de réhabiliter 56 zones en 7 ans sur notre territoire (notamment grâce au programme de subventions du Département des Pyrénées-Atlantiques et de l’Agence de L’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie – ADEME).

En outre, la fermeture et la réhabilitation de ces sites qui servaient également aux dépôts de gravats, impose désormais de trouver de nouveaux exutoires réglementaires. Le projet de créer une ISDI (Installation de Stockage de Déchets Inertes) à l’échelle du territoire de la Communauté de Communes est incontournable et s’appuie sur les exigences du Plan des Déchets du Bâtiment et Travaux Publics (BTP).

Si aujourd’hui la CCNEB compte sur son vaste territoire de nombreuses zones dépolluées et « rendues » au milieu naturel, des anciens sites restent encore à nettoyer : en effet, de nouveaux dépôts ont été découverts depuis les dernières campagnes menées par les ex intercommunalités.

La réhabilitation de ces sites s’élèvent, pour certaines, à plusieurs milliers d’euros. Des subventions ont été sollicitées pour aider la collectivité et les communes concernées.
La CCNEB a ainsi déposé début septembre 2018, sa candidature à l’Appel à Projets : « Projets structurants des territoires intercommunaux », publié par le Département des Pyrénées-Atlantiques, dont l’objet porte sur un programme global de reconquête du patrimoine naturel et d’initiative en faveur de l’environnement sur le territoire de la Communauté de Communes Nord Est Béarn. Cela concerne au total 15 zones polluées à réhabiliter sur 11 communes : Barzun, Bassillon-Vauzé, Espoey, Gabaston, Ger, Gomer, Livron, Nousty, Ponson-Dessus, Pontacq et Simacourbe.


La candidature déposée auprès du Département a été retenue.

Ainsi, la CCNEB va bénéficier d’un accompagnement pour les dépenses réalisées (maîtrise d’œuvre + travaux) à hauteur de 30%. La part restante, déduction faite des subventions, sera donc répartie entre la CCNEB (50%) et les communes concernées (50%).
Les travaux ont commencé et devraient durer jusqu’en 2021.

La résorption de la zone polluée de Ger, site situé au cœur d’une zone humide de plus de 20ha, fera également l’objet d’une gestion et d’une valorisation distincte. Au vu de son caractère particulier, la Région Nouvelle Aquitaine et le LEADER vont contribuer à sa réhabilitation au titre de sa valeur écologique.

Article de la banque des territoires : les décharges sauvages réhabilitées dans le Nord Est Béarn

Nord Est Bearn

Position

BP 26 - 1, rue Saint Exupéry,
64160 Morlaàs

Téléphone

05 59 33 46 10

Horaires

Du lundi au Jeudi :
8h30-12h puis 13h30-17h30

Le vendredi :
8h30-12h puis 13h30-17h